Prise de poids : les pièges de l’été

C’est l’été, il faut beau et chaud (ou presque), et vous êtes en vacances (certains en tout cas). Profitez-en bien, mais faites tout de même attention aux pièges de l’été côté alimentation .

Et oui, nos habitudes alimentaires et physiques sont différentes d’une saison à l’autre, et varient aussi en fonction du contexte.

Qu’est-ce qui change en été ?

 

Le facteur ayant le plus d’influence, c’est la température. Chacun le voit, son appétit varie pas mal selon qu’il faut chaud ou froid, de même que ses envies en matière d’alimentation. Quand il fait chaud, on a surtout envie de fraîcheur, avec des aliments frais et riches en eau : fruits, salades, sorbets…

L’autre facteur le plus important selon moi, quand on est cette fois-ci en vacances, c’est l’activité physique. Selon les personnes, la variation de l’activité peut aller dans un sens ou dans l’autre. Ceux qui ont une activité physique régulière pendant toute l’année peuvent avoir envie de souffler pendant les vacances, ce qui est tout à fait normal : à quoi serviraient les vacances si ce n’est de faire un break . Ils peuvent très bien aussi conserver cette activité durant leurs congés, et dans ce cas rien ne change.

 

L’autre partie de la population, qui a pratique peu d’activités en temps normal, peut avoir envie de profiter des vacances justement pour faire le sport qu’ils n’ont pas l’occasion de faire le reste de l’année. Tous les éléments favorables sont présents : la température et le soleil pour les activités de plein air, le temps quand on est surbooké toute l’année, les maillots de bain qui nous boostent pour tonifier notre corps…

 

Les pièges à éviter

 

Les pièges principaux de l’été sont donc liés à ces deux facteurs. En voici une liste, qui est ma liste personnelle :

  • la grass’mat’ : premier piège. Ceux qui se lèvent à 06h00 toute l’année, attention aux grass’mat’ qui durent jusqu’à 11h00 tous les matins ! D’une part votre cycle de sommeil en sera très perturbé, mais surtout la durée de dépense énergétique quotidienne sera très réduite, si vous conservez les mêmes heures de mise au lit. Essayez de ne pas trop augmenter le nombre d’heures de soleil si vos congés durent assez longtemps (couchez-vous donc plus tard).
  • les glaces et sorbets : ça rafraîchit, c’est certain, mais bonjour le sucre et les matières grasses. Il faut bien sûr profiter de ces petites douceurs, mais sans en abuser. Pensez aux fruits frais et de saison qui sont tout aussi délicieux .
  • le sport… qu’on met au placard : remplacer le sport par la grass’mat’, c’est the big piège ! Même si vous ne conservez pas le rythme effrèné que vous avez le reste de l’année, évitez de trop varier le rythme de votre activité physique. Changez le type d’activité plutôt que le temps que vous y consacrez (une bonne marche dans les vagues à la place de votre footing, par exemple).
  • les apéros : été = soirées détente = apéro = alcool + cahuètes. Evitez les boissons trop riches, mais surtout les biscuits apéro qui les accompagnent. Profiter d’un chouette apéro une fois de temps en temps, pas de souci. Tous les jours, et vous vous en mordrez les doigts à votre retour de vacances .

En attendant, bonnes vacances à touts ceux et celles qui pourront en profiter, et bon courage aux autres !

 

Remplissez notre formulaire et obtenez votre programme personnalisé ou 09 83 84 77 73 Cliquez ici